11 avril 2016

Il est des personnes dont le visage s'éclaire d'un sourire chaque fois que vous posez le regard sur eux et dont vous devinez que ce sourire les accompagne en permanence, même lorsque vous avez le dos tourné. Jean-Luc est l'un d'entre eux. J'ai passé trois jours à l'observer lors d'un évènement militant pour le climat au sein duquel je me suis retrouvée par hasard et j'ai voulu découvrir les secrets de son sourire : "si l'on attend le grand soir pour être heureux, c'est triste." Cultiver son bonheur, le partager, apprécier les choses simples, c'est ce qu'il m'a dit en tout premier.

"Mes parents m'ont transmis une grande confiance au travers de l'amour qu'ils m'ont donné, cela aide à se construire pour être heureux. Je suis un ingénieur, je pense en ingénieur, mais avec le temps j'ai aussi découvert la philosophie et le travail intérieur qui ont pris une grande place dans ma vie.

J'essaye d'accueillir avec la plus grande bienveillance mes faiblesses pour être capable de faire de même avec les autres. Je n'étais pas comme cela adolescent, les choses sont venues dans l'adversité. Nous sommes des êtres humains, nous avons le droit à l'erreur et à la fragilité. Paradoxalement, assumer ses faiblesses nous rend plus fort".

Pau, France

Restez informés de la suite !

Si vous souhaitez être tenu au courant des aventures du livre, laissez-moi votre adresse mail.

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Suivez le projet sur facebook

Ou partagez sur les réseaux