Donne-moi la main Menino, un roman choral sur Lisbonne, une ville magique menacée par le péril Airbnb

Menino est un Lisboète de 34 ans qui a du mal à quitter l’enfance. Il aimerait qu’on arrête de le traiter comme un gamin, mais son tempérament velléitaire et ses pyjamas Spiderman ne plaident pas sa cause. Sa ville tant aimée a beaucoup de succès depuis quelques années. Lisbonne prospère, attire les investisseurs du monde entier, mais elle y perd son âme à mesure que ses habitants sont contraints de la déserter.

 

Autour de Menino gravite une constellation hétéroclite : Joséphine, thésarde idéaliste ; Nuno agent immobilier en pleine ascension ; Senhor Zé, le petit vieux le plus populaire de la vieille ville qui résiste à l’expulsion ; Fanny entrepreneuse audacieuse mais pleine de certitudes…

 

Au contact de ses amis, Menino se laisse embarquer au cœur d’une lutte sans merci : Lisbonne, assaillie par les promoteurs et l’ogre Airbnb, a presque déjà abandonné ses enfants. Le combat est inégal, impossible, et lui, contrairement à son pyjama, n’a aucun super-pouvoir. À moins que les ogres n'aient réveillé chez Menino et ses amis le pouvoir qui sommeille en chacun de nous.

 

Sortie : le 13 mars 2020 aux éditions Anne Carrière

254 pages, 18 euros - Dessin : Daria Gatti


Si vous souhaitez être tenus au courant de mes aventures, laissez-moi votre email ci-dessous.


Donne-moi la main Menino est parti d’un élan du cœur. Après avoir vécu à Lisbonne en 2015, j’y suis retournée à l’été 2018 pour partager mon amour de cette ville avec Philippe. Mais je n’ai pas retrouvé toute son authenticité, ses petits vieux en bas des rues qui me souriaient et m’attrapaient le bras, sa légèreté, son innocence. Pourtant, quand je poussais la porte des maisons, tout était encore là, les Portugais, leur simplicité, leur bonheur d’être au présent, leur saudade. Mais qu’arrivait-il à la ville ? 

D’abord j’ai pleuré... avant de me retrousser les manches. Il fallait que je comprenne en profondeur ce qui se passait, et que j’en parle, au travers d’un roman. J’y suis alors retournée au mois de janvier 2019. Un mois durant, j’ai discuté avec des hommes et des femmes croisés au coin d’une rue, frappé à des portes tard le soir, rencontré des historiens-géographes, des politiciens, des thésards, dîné avec des inconnus. 

J’ai ensuite tiré le fil, entrelacé le destin de personnages que j’avais inventés pour certains, et qui m’avaient été inspirés par des gens que j’avais croisés, pour d’autres.

 

Donne-moi la main Menino est un roman choral avec huit personnages, quatre femmes, quatre hommes, quatre Portugais, quatre Français. Avec lui, j’espère porter jusqu’à nous un peu de l’Histoire de ma ville de cœur.


 Photos : Carole Garton

Restez informés de la suite !

Si vous souhaitez être tenu au courant de mes aventures, laissez-moi votre adresse mail.

Suivez mes aventures sur facebook

Ou partagez sur les réseaux